Berlinrundgänge mit Walter Kreipe
 

Français au centre de Berlin

 

Sur les traces des Français au  quartier de Mitte -   Des Huguenots au vol du Quadrige par Napoléon

Point de rencontre : devant l'entrée principale des Galeries Lafayette, Friedrichstraße
Durée : 2 ½ heures

Le 18ème siècle à Berlin est considéré comme le siècle des Français : 20 000 réfugiés français de foi protestante, les Huguenots, stimulent le commerce et encouragent le changement, aidant la Prusse à soigner les plaies laissées par la guerre de trente ans.
Plus de 6 000 Huguenots s’établissent à Berlin, d’abord dans les environs du château, ensuite dans la ville de Frédéric, autour du Gendarmenmarkt, mais également à Moabit et dans  le Bois  dit des Français : Französisch Buchholz. En 1700 ,  un Berlinois sur cinq parle français.
En 1806, Napoléon entre victorieux dans Berlin et espère pouvoir compter sur l’aide des Huguenots. Peine perdue ! Ils sont depuis longtemps devenus de « bons » Prussiens. Bien que l’occupation napoléonienne pèse lourdement sur les Berlinois, celle-ci favorise néanmoins l’émergence de réformes longtemps retardées.
De nos jours, les traces du « Temps des Français » sont encore perceptibles à Berlin, par exemple sous la forme du Nouveau corps de garde ( la Neue Wache), des monuments de généraux devant le Café de l’Opéra ou des statues de guerriers guidés par des Victoires   sur le Pont du Château  (la Schlossbrücke ). Enfin, le parler populaire berlinois a conservé jusqu’à nos jours des vestiges des imports linguistiques français.

Lors de notre parcours, nos allons évoquer les salonnières juives autour de 1800, les séjours berlinois  du Comte de Mirabeau, de Mme de Stael et de Stendhal quand il s'appellait encore Henri de Bayle et aidait  Dominque Vivant Denon à emballer des oeuvres d'art  prussiens avant qu'elles ne prennent la route pour le Musée Napoléon à Paris. Il sera également question d'Adelbert de Chamisso qui avait fui, avec ses parents, la Révolution française pour s'illustrer, plus tard,  comme auteur  romantique de plume allemande de "L'étrange histoire de Peter Schlehmihl" (chez folio Bilingue).

On va parler également d'Alexandre von Humboldt et de son périple  en Amérique Latine (1799 -1804) accompagné de son collègue français Bomplant. Nous évoquerons  l'auteur romantique E.T.A. Hoffmann dont l'oeuvre fut immortalisée par l'opéra "Les Contes d''Hoffmann" de Jacques Offenbach, actuellement au programme de la Komische Oper de Berlin (en version originale).



Pour en savoir plus :

Cyril Buffet, Fisimatenten. Franzosen in Berlin und Brandenburg. Les Français à Berlin et en
Brandebourg, Brochure bilingue et bon marché éditée par Der Beauftragte des Senats von Berlin für Integration und Migration, Potsdamer Str.65, D – 10785 Berlin, Tél : - 0049 (0 ) 30 – 9017-2351
www.berlin.de/auslb

Cyril Buffet, Berlin, Librairie Arthème Fayard, 1993

Werner Gahrig, Unterwegs zu den Hugenotten in Berlin. Historische Spaziergänge, edition ost
im Verlag Das Neue Berlin, 2000 (Ce livre propose des résumés en français )

Bernard Oudin, Michèle Georges, Histoires de Berlin, Librairie Académique Perrin, 2000

Jean Henry, Journal d’un voyage à Paris en 1814, Editions Gallimard, 2001 ( Journal d’un Prussien, pasteur huguenot, dépêché en France par le roi  au printemps 1814 pour recouvrer les oeuvres d’art que Dominique Vivant Denon avait confisqués sept ans plus tôt à Berlin et Potsdam)

A consulter dans une bibliothèque d’art : Bénédicte Savoy, Patrimoine annexé. Les biens culturels
saisis par la France en Allemagne autour de 1800, Deux tomes, Collection Passages/ Passagen, Centre Allemand d‘Histoire de l’Art/ Deutsches Forum für Kunstgeschichte, Editions de La Maison des sciences de l’homme, 2004

www.franzoesische-kirche.de ; www.franzoesischer-dom.de